Cigarette électronique : comment se fabrique l'e-liquide ?

La cigarette électronique est une excellente alternative au tabac. Il faut aussi souligner le rôle important que joue l'e liquide dans la lutte contre l’addiction à la nicotine. L'e liquide est un composant essentiel de la cigarette électronique. Alors , comment le fabriquer ?

Fabrication du e liquide : le nécessaire

La fabrication du e liquide requiert la présence de certains ingrédients comme la base , les arômes , la nicotine et de l’alcool. D’abord , la base ici est constituée de glycérine végétale et de propylène glycol. La glycérine végétale est responsable du nuage de vapeur créé par le e liquide. Plus elle est importante dans la composition , plus ce nuage sera important. Pour plus d’infos sur le sujet , lire le site. Les arômes constituent l’autre ingrédient essentiel du e liquide. Ce sont ces composés qui donnent au e liquide ces différentes saveurs. Ainsi , on peut avoir entre autres des saveurs classic tabac , bonbon ou encore fruitées …

La nicotine constitue le troisième ingrédient du e liquide. Toutefois , sachant que la cigarette électronique vise avant tout à soigner une addiction à la nicotine , il est important de ne pas dépasser les 20 mg / mL. Enfin , le dernier ingrédient à prévoir n’est rien d’autre que de l’alcool. À cet effet , il est conseillé d’utiliser l’éthanol . Il agit en effet sur le propylène glycol pour améliorer les saveurs du e liquide.

e liquide : la fabrication proprement dite

La fabrication du e liquide passe par la pesée des différents ingrédients et leur mélange. À cet effet , il est conseillé de réaliser ces manipulations dans une pièce propre où l’air est filtré. Pensez aussi à porter une blouse ainsi que des bottes pour éviter de contaminer les ingrédients. Après la pesée , il faut mélanger les différents ingrédients à l’aide d’un agitateur.

Par la suite , le mélange doit être versé dans des flacons Individuels en verre à l’aide d’un appareil préalablement installé dans l’unité de production. Il en sera de même pour la fermeture hermétique des différents flacons. La dernière étape consiste à réaliser un contrôle de qualité.